Méthode de collectes de données – Bilan Faim 2018

Pour tout le mois de mars, un formulaire-questionnaire est envoyé aux organismes qui compilent des données sur les bénéficiaires de services, dont les provenances de ceux-ci (premières nations, immigration ou autre), leur source principale de revenu, le nombre de personnes par foyer par groupe d’age, etc. Ainsi nous avons une vue d’ensemble sur les utilisateurs de ces organismes.

Puis nous demandons aussi aux organismes de compiler le nombre de repas et de collation qu’ils concoctent et distribuent lors de cette même période. Il en est de même pour les organismes de dépannage alimentaire à qui on demande combien de personnes différentes ils ont répondues mais aussi combien de fois ces personnes ont utilisé la ressource dans le mois.

Pour ce qui est des Cuisines collectives, comme elles sont issue de La Moisson Maskoutaine, nous y compilons les données à l’année. Il nous est donc facile d’obtenir les différentes statistiques de ces dernières.

Tous les kilos de nourriture qui entrent et qui sortent de La Moisson Maskoutaine sont pesés et sont comptabilisé, ainsi nous sommes en mesure de calculer la quantité de nourriture distribuée en mars 2018.

Une fois le mois de mars terminé, et les statistiques compilées par chacun des organismes, elles sont retournées à La Moisson Maskoutaine, puis retranscrites dans un tableau de statistique et transmis à Banque alimentaire Canada ainsi que Banques alimentaires du Québec afin de participer aux statistiques nationales.